PAYING THE PRICE FOR PEACE

LE JEUDI 16 NOVEMBRE, 20 HEURES... À «L’AVENTURE»

LE Cinéma d'Attac présente

en partenariat avec «Le Groupe de Recherche et d’Information sur la Paix et la sécurité» «L’Association pour les Nations-Unies» et «La Fondation Henri La Fontaine» 

PAYING THE PRICE FOR PEACE

de Bo Boudart

 

EN AVANT-PREMIÈRE NATIONALE          

IL S’APPELLE Brian Willson et a servi dans l’US Air Force de 1966 à 1970 durant la guerre du Vietnam. Des rizières d’Indochine, il est revenu «blindé» –déterminé comme jamais à dénoncer la politique belli-ciste des Etats-Unis. Après avoir terminé des études de Droit à l’Université américaine de Washington D.C., Willson se fixe comme tâche prioritaire d’analyser –comme juriste– la politique menée par la Maison blanche dans une vingtaine de pays... A chaque fois, il aboutit aux mêmes conclusions dévastatrices : les Etats-Unis vio-lent sciemment la Constitution américaine et les lois internationales –qui interdisent les guerres d’agression et les crimes de guerre. Mais Willson n’entend pas se confiner dans le rôle d’avocat-expert. Il devient aussi un activiste de terrain, un prosélyte efficace «pour la paix», travaille comme éducateur, participe à de longues grèves de la faim, mène des actions de désobéissance civile, et  invite les ci-toyens à refuser de payer l’impôt… Premier septembre 1987. Alors qu’il milite contre l’embarquement d’armes US vers l’Amérique centrale (dans le cadre de la guerre des Contras…), Willson et d’autres Vétérans pour la Paix se couchent sur les rails dans la gare de Concord (en Californie). Mais le train, qu’ils veulent bloquer, ne s’arrête pas et roule sur eux. Willson y perd les deux jambes jusqu’à hauteur des genoux, et subit en outre une sévère fracture du crâne, avec perte du lobe frontal droit. Plus tard, ce contestataire au courage exemplaire découvrira qu’il a été placé par le FBI sur une liste de suspects accusés de «terrorisme intérieur» à la requête du Président Reagan, et que les mécaniciens du train avaient reçu, ce jour-là, l’ordre de ne pas s’arrêter. Dans Paying the price for peace, une série de vétérans, de journalistes, d’historiens racontent comment ils ont vécu les guerres américaines au cours des dernières décennies. Leurs propos sont illustrés par des images d’archives (parfois insoutenables) souvent inédites –notamment celles filmées par les sol-dats eux-mêmes. Un documentaire d’une force inouïe.

 

LA PROJECTION SERA SUIVIE DU DÉBAT  «Mais où est passé le mouvement pacifiste belge…?»

INTERVENANTS  Georges BERGHEZAN Chercheur au «GRIP» Ludo DE BRABANDER de l’association «VREDE» Stéphanie DEMBLON Membre d’«Agir pour la Paix»  Luc MAMPAEY Directeur du «Groupe de Recherche et d’Information sur la Paix et la Sécurité»       

 

N’HÉSITEZ DONC PAS  POUR CETTE SÉANCE EXCEPTIONNELLE  RÉSERVEZ DÉJÀ VOTRE PLACE À «L’AVENTURE»  OU VIA LE SITE DE CE CINÉMA

Paying the price for peace USA / 2017 / 98 minutes Attac-Bruxelles [1]   bxl1@attac.be    http://bxl.attac.be    tél : 0494 808 854 

Date: 
16/11/2017
Schedule: 
20h