Anthologie illustrée d’écrits sur le pacifisme

À la suite de l’attentat de Charlie Hebdo, les initiatives d’écrivains et de dessinateurs furent nombreuses pour défendre la liberté d’expression.

En savoir plus

Mokhtar TRIFI

Président du Prix International Henri La Fontaine 2018 : Mokhtar Trifi, né en 1950 à Hajeb El Ayoun, est un avocat tunisien.

En savoir plus

Règlement du Prix 2018

Découvrez le réglement du Prix Henri La Fontaine 2018.

En savoir plus

Devenir membre

La Fondation Henri La FONTAINE est reconnue d’utilité publique et à caractère philanthropique, philosophique, scientifique, pédagogique et culturel. En qualité de Membre adhérent vous serez invités à l’ensemble des activités organisées par la Fondation.

En savoir plus

Dernière news

Prix Déclaration universelle des Droits de l’Homme (DUDH)

La Fondation Henri Lafontaine a contribué pour un montant de 1000 € aux prix décernés à des jeunes lors de la campagne « 70 ème anniversaire de la Déclaration universelle des droits de l’Homme, tout un programme ! ». Cette campagne a connu son point d’orgue ce samedi 1 er décembre au Palais des Académies à Bruxelles. La Fondation a donc participé au prix remis à l’AMO Carrefour Jeunes à Wavre, pour la très belle vidéo d’un journal télévisé riche en informations, reportages, interviews et autres mises en scène de la DUDH. Un bel exemple de créativité au service des droits humains.

Henri La Fontaine (1854-1943)

Issu de la bourgeoisie, Henri La Fontaine (1854-1943) est un avocat spécialisé dans le droit international. Pacifiste, il va promouvoir cette discipline comme moyen d’installer la paix dans le monde au travers d’associations belges et internationales, notamment au sein du Bureau international de la paix qu’il préside à partir de 1907. En 1913, il reçoit le Prix Nobel de la paix en reconnaissance de ces activités. La défense du droit des minorités est un autre axe important de son action. Il prend une part importante dans les débats féministes et participe à la création de la Ligue belge du droit des femmes en 1892. Membre du Parti ouvrier belge dès sa création, il figure en 1894 parmi les premiers sénateurs socialistes en Belgique. Il agira en faveur du suffrage universel, de l’enseignement populaire et de la réglementation du travail. Passionné de bibliographie, il fonde, avec Paul Otlet, l’Office international de bibliographie en 1895, institution à l’origine du Mundaneum.

Galerie photos